Design thinking, what else ?

2016-02-03_10h11_54

Le « design thinking »  ou « user centric design » est aujourd’hui très en vogue.

Le WEB MAGAZINE L’ADN publie sous le titre « Design moi une organisation » un entretien avec Alex CASTELLARNAU, directeur du design chez Dropbox, qui y a appliqué les principes d’intelligence collective propres à cette approche.

Voici deux remarques d’Alex CASTELLARNAU  à méditer :

  1. l’une sur la simplicité à rechercher dans la conception des produits
  2. l’autre sur l’évolution de la forme de leadership.

Distinction entre création et édition :

« Le plus dur n’est pas de trouver ou d’ajouter des fonctionnalités mais de les enlever. C’est presque un acte d’édition, comme un journaliste qui va recouper un texte jusqu’à ce qu’il n’y ait plus que l’essentiel. On confond l’acte de création et l’acte d’édition. Or, il nous faut plus d’édition et moins de création pour éviter de produire des solutions à la Microsoft qui sont des monstres avec des centaines de fonctionnalités. Il faut un acte d’édition dont l’angle éditorial est dicté par l’utilisateur et non le rédacteur en chef. »  

Quel leadership :

« Il est important de comprendre le type de leadership auquel nous avons affaire. A-t-on un leader hypertraditionnel et donc hiérarchique dont il faut suivre les idées ? Si c’est le cas, il lui faut des soldats, des gens qui lui obéissent. Si le leader ne s’appelle pas Steve Jobs, je n’y crois pas du tout pour initier un génie collectif. Il vaut mieux avoir des leaders qui ne dirigent pas mais qui encouragent, qui facilitent, qui permettent aux autres de s’accomplir. »

Pour accéder à l’article complet : Cliquez ici