Bandeau Orizon Court

Les organisations professionnelles, publiques comme privées, sont en tension.

 

En dehors des raisons propres de chacune d’entre elles,  de nombreuses raisons structurelles et conjoncturelles contribuent à ces difficultés :

  • crise économique,
  • absence de visibilité sur l’avenir (parfois même sur l’avenir très proche…),
  • impact du numérique sur les marchés, sur le comportement des clients, consommateurs, usagers…
  • impact du numérique sur les  »métiers » et les organisations,
  • réforme territoriale, pour les collectivités territoriales et les organismes dont l’activité se cale sur leur découpage…

 

Face à ces maux, les dirigeants (administrateurs, élus, mandataires sociaux, présidents, directeurs et directeurs généraux…) submergés par les arbitrages et la résolution des problèmes quotidiens peinent à définir une stratégie, un projet ou une vision.

Les incertitudes et la difficulté à sortir du court terme les conduit bien souvent à tenir un discours schizophrène et soumettre leurs collaborateurs à des injonctions paradoxales.

Aujourd’hui, un grand nombre d’observateurs dénoncent la dégradation des conditions de vie au travail et l’augmentation des risques psychosociaux (RPS). Parallèlement, des chercheurs, des consultants et des dirigeants d’entreprises ou d’organisations publiques s’interrogent : est-il judicieux de réduire (voire de supprimer) les hiérarchies et d’aller vers des organisations plus horizontales ? Dans un entretien pour L’OBS, l’économiste Daniel COHEN met en relation ces deux problématiques à travers les promesses (non tenues) du passage de la société industrielle à la société postindustrielle.